Congrès, journées, écoles

Décès de Stéphane LAUNAY

Mardi 07 Novembre 2017
Décès de Stéphane LAUNAY
 

 

En ce jour du 7 novembre 2017, nous avons été informé du décès de Stéphane. Nous sommes effondrés par cette nouvelle.

Nous connaissions bien Stéphane, énormément apprécié de tous, étudiants et personnels, pour ses qualités humaines et professionnelles. Sa disponibilité et son sens du collectif étaient exemplaires.

Stéphane est arrivé à l’Université d’Aix-Marseille en 2007 où il a rejoint le laboratoire IUSTI pour la recherche et Polytech Marseille pour l’enseignement. Ses principales activités de recherche étaient centrées autour des systèmes énergétiques et du changement de phase liquide-vapeur. Il a  en particulier contribué à la physique de la condensation, de l'évaporation pour les applications spatiales. Ces dernières années ses contributions portaient  sur l’optimisation des systèmes énergétiques. Il s’est impliqué dans l’encadrement de doctorants et de stagiaires avec beaucoup de finesse et bienveillance. 

Il était fortement investi dans ses activités d’enseignement dans les domaines de l’énergie et du développement durable, domaines qui lui tenaient tout particulièrement à cœur.

Cette implication se retrouvait dans ses activités de coordination des enseignements du  parcours « énergie » au département de Mécanique-Energétique de l’école et dans l’animation des activités "développement durable » de Polytech Marseille.

Nous avons perdu un ami d’une grande humanité qui nous manquera à jamais.

C’est une grande perte pour le Laboratoire, le Département, l'Ecole et l'Université. 

Nos pensées vont tout d'abord à sa compagne et sa famille.


Le laboratoire IUSTI
Lounès Tadrist


 

JITH 2017, Monastir (Tunisie)

Du Mardi 24 Octobre 2017 Au Vendredi 27 Octobre 2017

Journées Internationales de Thermique
- 18ème édition - Stockage et Conversion de l'Energie

Monastir, Tunisie

24-27/10/17

site web : http://jith2017.com/

 

 

ExHFT-9, Iguazu Falls (Brazil)

Du Lundi 12 Juin 2017 Au Vendredi 16 Juin 2017

9th World Conference on Experimental Heat
Transfer, Fluid Mechanics and Thermodynamics

Iguazu Falls (Brazil)

12 – 16 juin 2017


http://exhft9.org/

Ecole Rayonnement, Piriac-sur-mer (France)

Du Samedi 13 Mai 2017 Au Vendredi 19 Mai 2017

ECOLE TRANSFERTS RADIATIFS EN MILIEUX SEMITRANSPARENTS

13-19 mai 2017

VVF Piriac-sur-Mer

site web : http://www.etr2017.cnrs.fr

Cette école est organisée dans le cadre du GDR ACtion COncertée en Rayonnement Thermique (ACCORT) qui regroupe dix laboratoires universitaires possédant chacun de fortes activités de recherche, expérimentales et numériques, dans le domaine des transferts radiatifs.

Elle vise un public composé d’ingénieurs de l’industrie ou des établissements publics, de chercheurs universitaires et d’étudiants doctorants, confrontés à des problèmes de transferts thermiques où le rayonnement volumique joue un rôle important, notamment dans les matériaux denses ou divisés (mousses, fibreux, céramiques, etc) et dans les gaz, éventuellement en présence de particules (suies, gouttelettes, etc.).
Cette école fera un focus particulier sur la prise en compte des transferts radiatifs dans les matériaux, des nano-échelles aux macro-échelles.

 

Contacts
Merci de bien vouloir contacter les personnes suivantes selon votre question :
Pour tout ce qui concerne le programme scientifique :
Benoit ROUSSEAU (benoit.rousseau@univ-nantes.fr), responsable de l’école.

Pour tout ce qui concerne votre inscription / séjour :
Brigitte ROUSSEAU (brigitte.rousseau@univ-nantes.fr).

Ecole Rayonnement, Piriac-sur-mer (France)

Du Samedi 13 Mai 2017 Au Vendredi 19 Mai 2017

ECOLE TRANSFERTS RADIATIFS EN MILIEUX SEMITRANSPARENTS

13-19 mai 2017

VVF Piriac-sur-Mer

site web : http://www.etr2017.cnrs.fr

Cette école est organisée dans le cadre du GDR ACtion COncertée en Rayonnement Thermique (ACCORT) qui regroupe dix laboratoires universitaires possédant chacun de fortes activités de recherche, expérimentales et numériques, dans le domaine des transferts radiatifs.

Elle vise un public composé d’ingénieurs de l’industrie ou des établissements publics, de chercheurs universitaires et d’étudiants doctorants, confrontés à des problèmes de transferts thermiques où le rayonnement volumique joue un rôle important, notamment dans les matériaux denses ou divisés (mousses, fibreux, céramiques, etc) et dans les gaz, éventuellement en présence de particules (suies, gouttelettes, etc.).
Cette école fera un focus particulier sur la prise en compte des transferts radiatifs dans les matériaux, des nano-échelles aux macro-échelles.

 

Contacts
Merci de bien vouloir contacter les personnes suivantes selon votre question :
Pour tout ce qui concerne le programme scientifique :
Benoit ROUSSEAU (benoit.rousseau@univ-nantes.fr), responsable de l’école.

Pour tout ce qui concerne votre inscription / séjour :
Brigitte ROUSSEAU (brigitte.rousseau@univ-nantes.fr).

Journée SFT, Créteil

Jeudi 30 Mars 2017

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SOCIETE FRANÇAISE DE THERMIQUE
Groupe «Thermographie Infrarouge»

Journée Thématique organisée par : Hervé PRON (URCA/GRESPI-ESIReims),
Laurent IBOS (UPEC/CERTES) et Jean-Pierre MONCHAU (THEMACS Ingénierie)

 

Jeudi 30 mars 2017 à 10h00
(Accueil à partir de 9h30)
au

CERTES / IUT de Créteil, UPEC, 61 Avenue du Général De Gaulle, 94000 CRETEIL
(Accès par Métro Ligne 8 Créteil-Université ou RER D Créteil-Pompadour et TVM)
 

Télécharger l'annonce, le bulletin d'inscription et le programme provisoire  ⇒ ici 

 Mesure d’émissivité – Développements récents ?
Appel à communications



L’émissivité est un paramètre important en thermographie infrarouge lorsque l’on veut passer d’une température apparente au calcul d’une température de surface. Par ailleurs, ce paramètre entre en jeu dans certains bilans des échanges thermiques, aux interfaces de type fluide-paroi par exemple. Ainsi, pour de nombreuses applications, la bonne connaissance de l’émissivité est nécessaire. Cependant, ce paramètre est dépendant de nombreux facteurs : nature du matériau, état de surface, longueur d’onde, température, angle d’émission... Nous proposons lors de cette journée de faire le point sur les développements récents permettant la caractérisation de l’émissivité de matériaux à travers différents sujets (liste non exhaustive) :
mesures spectrales, mesures par thermographie, mesure de la dépendance en température, influence de l’état de surface, mesure d’indicatrices d’émission, possibilités de mesure sur site, etc…

Si vous souhaitez présenter une communication lors de cette journée, merci de prendre contact avec l’un des
organisateurs de la journée :

Contacts:
Hervé PRON, GRESPI, Reims, 03 26 91 34 13, herve.pron@univ-reims.fr
Laurent IBOS, CERTES, Université Paris-Est Créteil (UPEC), 06 88 56 11 40, ibos@u-pec.fr
Jean-Pierre MONCHAU, THEMACS Ingénierie, Champs-sur-Marne, monchau@themacs.fr

16/03/17 : Journée SFT, Paris

Du Jeudi 16 Mars 2017 Au Vendredi 17 Mars 2017

 

SOCIETE FRANÇAISE DE THERMIQUE

Groupe «Thermodynamique »
SOCIETE FRANÇAISE DE GENIE DES PROCEDES
GDR Thermodynamique moléculaire et des procédés
avec le soutien de l’AFF et de l’IFF

Journée Thématique organisée par Christophe Coquelet (SFGP GT Thermodynamique et Procédés), Paolo Stringari (GDR) et Philippe Haberschill (AFF-SFT GT ENERGETIQUE)

Lundi 16 mars 2017


(Accueil à partir de 9h)
à : Espace Hamelin, 17 rue Hamelin, Paris 16 (métro Boissière ou Ièna)

 

Télécharger l'annonce et le bulletin d'inscription et le programme  ⇒ ici 

 

Fluides de travail pour la production de froid

Pas moins de trois générations de fluides de synthèse ont été utilisées dans le domaine du Froid depuis sa naissance (CFC, HCFC, HFC). Du fait des contraintes environnementales (réduction de l’émission de gaz à effet de serre), la législation européenne (Fgaz) a entraîné le développement d’une quatrième génération à faible PRG (HFO). La pérennité de ces fluides n’est certainement pas assurée. De ce fait, il est important aujourd’hui d’envisager d’autres solutions alternatives à leur usage. Des actions sont dès aujourd’hui lancées afin de caractériser de nouveaux mélanges présentées en mars dernier, à l’initiative de C. Coquelet. L’ambition de cette journée est d’élargir à l’ensemble de la communauté SFT-SFGP-GDR TMP et AFF-IIF, afin de compléter l’état des lieux dans le domaine de la caractérisation des fluides de travail. Soit ceux utilisables dans les générateurs thermodynamiques mais aussi ceux utilisés dans les moteurs. Les caractéristiques recherchées sont celle relatives aux propriétés thermodynamiques (diagramme de phase, enthalpies de mélange, vitesse du son…) que de transport (viscosité, conductibilité…) mais aussi les propriétés de transfert thermique et de masse nécessaire à l’ingénieur lors des changements de phase ou des phénomènes de sorption voire des compatibilités avec les huiles. Par ailleurs il est indispensable de lier le fluide de travail au type de machines ou de systèmes étudiés. La considération conjointe des deux aspects est un des enjeux fort de cette journée.


APPEL A COMMUNICATIONS

Certains laboratoires ont été sollicités pour s’exprimer au cours de cette journée comme l’IRSTEA, le laboratoire du Froid du Cnam, l’école des Mines… Il y a encore de la place pour des interventions aussi n’hésitez pas à vous manifester auprès des organisateurs
Contacts : Paolo STRINGARI paolo.stringari@mines-paristech.fr et
philippe haberschill philippe.haberschill@insa-lyon.fr

 

 

15/03/17 : Journée SFT-SFGP-GDR, Paris

Mercredi 15 Mars 2017
Du Mercredi 15 Mars 2017 Au Jeudi 16 Mars 2017
   

 

 

La SOCIÉTÉ FRANÇAISE DE THERMIQUE, la SOCIÉTÉ FRANÇAISE DE GÉNIE DES PROCEDÉS, le GDR THERMODYNAMIQUE MOLÉCULAIRE
ET DES PROCÉDÉS,
avec le soutien de l’AFF et de l’IIF


vous invitent à une journée thématique organisée par :
Christophe Coquelet (SFGP GT thermodynamique et Procédés), Paolo Stringari (GDR) et Philippe Haberschill (AFF-SFT GT ENERGETIQUE)


le mercredi 15 mars 2017


(Accueil à partir de 9h)
à : Mines ParisTech, 60 Bd Saint Michel 75006 Paris (salles V115-V116)

 

Télécharger l'annonce, le bulletin d'inscription, le programme prévionnel  ⇒ ici 

 

 

Fluides de travail pour la production de froid

Pas moins de trois générations de fluides de synthèse ont été utilisées dans le domaine du Froid depuis sa naissance (CFC, HCFC, HFC). Du fait des contraintes environnementales (réduction de l’émission de gaz à effet de serre), la législation européenne (Fgaz) a entraîné le développement d’une quatrième génération à faible PRG (HFO). La pérennité de ces fluides n’est certainement pas assurée. De ce fait, il est important aujourd’hui d’envisager d’autres solutions alternatives à leur usage. Des actions sont dès aujourd’hui lancées afin de caractériser de nouveaux mélanges présentées en mars dernier, à l’initiative de C. Coquelet. L’ambition de cette journée est d’élargir à l’ensemble de la communauté SFT-SFGP-GDR TMP et AFF-IIF, afin de compléter l’état des lieux dans le domaine de la caractérisation des fluides de travail. Soit ceux utilisables dans les générateurs thermodynamiques mais aussi ceux utilisés dans les moteurs. Les caractéristiques recherchées sont celle relatives aux propriétés thermodynamiques (diagramme de phase, enthalpies de mélange, vitesse du son…) que de transport (viscosité, conductibilité…) mais aussi les propriétés de transfert thermique et de masse nécessaire à l’ingénieur lors des changements de phase ou des phénomènes de sorption voire des compatibilités avec les huiles. Par ailleurs il est indispensable de lier le fluide de travail au type de machines ou de systèmes étudiés. La considération conjointe des deux aspects est un des enjeux fort de cette journée.



Contacts : Paolo STRINGARI paolo.stringari@mines-paristech.fr et
philippe haberschill philippe.haberschill@insa-lyon.fr

 

 

02/02/2017 : Journée SFT, Paris

Du Jeudi 02 Février 2017 Au Vendredi 03 Février 2017

 

SOCIETE FRANÇAISE DE THERMIQUE

Groupes « Thermique appliquée» (sous-groupe « Génie climatique –
Thermique de l’habitat) et « Métrologie et techniques inverses »,
en partenariat avec l’IBPSA

Journée organisée par P. Salagnac (LaSIE, La Rochelle), S. Rouchier (LOCIE, Le Bourget du Lac),
J.-L. Battaglia (I2M, Bordeaux) et D. Maillet (LEMTA, Nancy)


Jeudi 2 Février 2017 à 9h30


Accueil à partir de 9h à Espace Hamelin, 17 rue Hamelin, Paris 16 (métro Boissière ou Ièna)
*********************************************

Télécharger l'annonce et le bulletin d'inscription/programme ⇒ ici 

"Méthodes inverses et thermique du bâtiment : réduction et identification de modèle"

 

Les méthodes inverses servent notamment à réconcilier modèles et mesures. Elles se sont développées depuis une vingtaine d'années principalement dans deux domaines: la caractérisation des matériaux, pour améliorer la métrologie des propriétés thermophysiques (thermique « de laboratoire") et dans les procédés très souvent associés à une conversion d'énergie (thermodynamique énergétique) et à des transferts thermiques, pour estimer en partie les flux pariétaux (thermique des "procédés").


Dans ces deux domaines, les sources de chaleur, les conditions aux limites et les conditions initiales sont en général maîtrisées et les milieux assez bien connus. Il n'en est est pas de même en thermique du bâtiment où on a affaire à des systèmes à une échelle plus grande (où sont les conditions aux limites ?) et où les sources (température externe, ensoleillement, ventilation, thermogénèse, évapo/condensation, chauffage/climatisation) sont multiples et mal connues.

La communauté du bâtiment a développé de nombreux modèles, plus ou moins simples, et liés chacun à un objectif donné, pour simuler les ambiances en fonction des sources. Ce sont en fait des "modèles réduits". Leur validation, qui passe par une comparaison de leurs sorties avec celles de "modèles détaillés", puis avec des sorties expérimentales (des mesures) sont indispensables. Ces mesures peuvent même aller plus loin et permettre une construction d'un modèle réduit (on parle alors d' "identification"), si la structure de ce dernier est fixée (idéalement sur des bases physiques) et si les "sources" sont connues et elles-mêmes mesurables (problème du "calibrage" du modèle).

Le but de cette journée est donc de croiser ces approches en insistant en particulier sur les méthodologies mises en oeuvre et le type de mesures, en lien avec les modèles utilisés, qu'on est capable d'effectuer en pratique. Elle débutera par un exposé introductif sur les approches inverses et la spécificité de la modélisation thermique dans le bâtiment et sera suivie d'un maximum de 7 présentations. Les chercheurs ou ingénieurs intéressés par ces thématiques sont cordialement invités et peuvent également proposer une présentation.

Contacts :
Simon Rouchier :
simon.rouchier@ univ-smb.fr/
Tél : 04 69 75 81 41

Denis Maillet :
denis.maillet @univ-lorraine.fr/
Tél : 06 83 45 46 89

Patrick Salagnac
patrick.salagnac@univ-lr.fr/
Tél: 05 46 45 68 77

Jean-Luc Battaglia :
jean-luc.battaglia@ bordeaux.ensam.fr/
Tél : 05 56 84 54 21
 

01/02/17 : micro & mini cogénérations, Paris

Du Mercredi 01 Février 2017 Au Jeudi 02 Février 2017

Journée micro et mini cogénérations

au CNAM, Paris

Mercredi 01 Février 2017

Télécharger l'annonce ⇒ ICI

 

Contact : Laurent Prevond - laurent.prevond@cnam.fr

19/01/2017 : Journée SFT, Paris

Du Jeudi 19 Janvier 2017 Au Vendredi 20 Janvier 2017

 

SOCIETE FRANÇAISE DE THERMIQUE

Groupe « Micro et Nanothermique »
Journée Thématique organisée par Nicolas Horny, Samy Merabia,
Jean-François Robillard, Konstantinos Termentzidis, Mihai Chirtoc


Jeudi 19 janvier 2017


à l’Espace Hamelin, 17 rue Hamelin, Paris 16 (métro Boissière ou Iéna)
*********************************************

Télécharger l'annonce et le bulletin d'inscription/programme ⇒ ici 

"Transferts thermiques à l’échelle nanométrique, de la couche mince à l’interface : mesure et modélisation"

 

Malgré les progrès récents dans la compréhension et la modélisation des transferts thermiques à l'échelle nanométrique, les valeurs expérimentales de résistance thermique aux interfaces dans divers systèmes présentent des écarts par rapport aux valeurs prédites par la théorie. En raison de la diversité des configurations possibles, l'ensemble des processus intervenant dans le transfert d'énergie à l'interface n'est pas encore entièrement compris.

Ainsi, pour les interfaces métal/diélectriques les contributions relatives des couplages électron-phonon, phonon-phonon ainsi que l'influence de l'état des surfaces (rugosité, aspérité, interdiffusion) sont difficilement discernables.
Par exemple le transfert thermique peut être amélioré via l'introduction d'une couche mince métallique et ce en dépit de la présence d'une interface supplémentaire. Le couplage phonon-électron doit également être étudié et il est nécessaire d'estimer l'influence sur ces couplages des différents matériaux et de leur état de surface (rugosité, aspérité, interdiffusion). Dans les systèmes solide/liquide, il semble que l'interaction phonon-phonon soit également prépondérante et du même ordre de grandeur que dans les systèmes solide/solide, mais il faut prendre en compte aussi les phénomènes d’adsorption/absorption et de mouillage.

Parmi les techniques de caractérisation, la méthode la plus utilisée et la plus reconnue pour la caractérisation des interfaces est la thermoréflectance résolue en temps mais d'autres techniques sont également adaptées comme la radiométrie photothermique infrarouge, la thermoréflectance résolue en fréquence ou la méthode 3ω. De plus, il existe encore peu de mesures sur les interfaces solide/liquide et d'importants progrès sont à réaliser.

Cette journée a pour but de faire le point sur les développements récents concernant les transferts thermiques à l'échelle nanométrique au niveau des couches minces et des interfaces solides/solides et solides/liquides. L'objectif est de recenser les techniques expérimentales, d'identifier des échantillons/systèmes pertinents et leurs méthodes de fabrication et de recenser les différentes méthodes de modélisation de manière à étendre le champ de connaissances de ces transferts. L’objet de cette journée est également de faire un état des lieux des connaissances actuelles mais aussi des verrous scientifiques et des challenges qui restent à lever en vue de faire converger mesures et modélisations.

 Contacts :
Nicolas Horny, GRESPI/CATHERM, Université de Reims Champagne-Ardenne : nicolas.horny@univ-reims.fr
Samy Merabia, Institut Lumière Matière-ILM,Université Claude Bernard Lyon I : samy.merabia@univ-lyon1.fr
Jean-François Robillard, IEMN Villeneuve d'Ascq, ISEN Lille : jean-francois.robillard@isen.iemn.univ-lille1.fr
Konstantinos TERMENTZIDIS, LEMTA, Université de Lorraine : konstantinos.termentzidis@univ-lorraine.fr

01-02/12/16 : Journées Hydrates

Du Jeudi 01 Décembre 2016 Au Vendredi 02 Décembre 2016

 

 

Journées Hydrates :


Fondamentaux / méthodes expérimentales, Energie / Procédés,
Géosciences et hydrates planétaires

– 01 et 02 décembre 2016 à PAU

Télécharger le programme ⇒ ICI


 

 

Les journées thématiques « Hydrates / Clathrates » organisées en janvier 2015 et 2016 par la SFT et le séminaire « Hydrates de gaz » à l’Ifremer - Brest fin mars 2016 ont permis de faire se rencontrer les différents acteurs de la recherche sur les hydrates de gaz en France qui ont ainsi pu échanger sur de nombreux projets en cours. Ces rencontres ont également fait émerger une volonté commune de rassembler compétences scientifiques et technologiques dans une fédération nationale pour répondre à des problématiques scientifiques et applicatives liées aux hydrates. Le choix s’est porté sur la création d’un Groupement de Recherche (GdR), qui sera proposée au CNRS à l’automne ou au printemps 2017. Parmi les thèmes d’intérêt, l’étude de la dynamique des hydrates sédimentaires est apparue comme un sujet fédérateur car elle nécessite une approche multidisciplinaire, mêlant expérimentations en laboratoire, modélisation et confrontation des résultats avec des données de terrain. Le projet européen COST-MIGRATE, sur les hydrates dans les fonds marins, crée un contexte favorable au développement de travaux dans ce domaine. Les autres thèmes d’intérêt, plus proches du génie des procédés, incluent l’utilisation des hydrates pour la séparation et la capture des gaz, comme matériau à changement de phase pour la réfrigération secondaire, ou encore pour le traitement et la purification des eaux. En plus du projet européen COST-MIGRATE, trois projets ANR sont en cours sur ces sujets, rassemblant déjà une dizaine de laboratoires ou institutions de recherche français sur la thématique des hydrates de gaz et de leurs applications.


Les Journées Hydrates qui auront lieu les premier et deux décembre 2016 à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour sous le parrainage de la SFGP, de la SFT, de la SFG et des instituts Carnot ISIFoR, Mines, IRSTEA et BRGM s’inscrivent dans la continuité des précédentes rencontres. Elles permettront d’échanger sur les projets menés sur les hydrates de gaz dans les différents laboratoires français. Elles seront aussi l’occasion de préciser les contours du nouveau GdR.

 

Affaire suivie par :
Madame Emilie DEDIEU
emilie.dedieu@univ-pau.fr
LATEP – ENSGTI
Université de Pau et des Pays de l’Adour
Bâtiment d’Alembert – Rue Jules Ferry – 64000 PAU Cedex
Tél. : 05 59 40 77 21 – Fax : 05 59 40 77 40 – Site web : http://latep.univ-pau.fr

 

24-25/11/16 : Journée SFT, Marseille

Jeudi 24 Novembre 2016

 

SOCIETE FRANÇAISE DE THERMIQUE

Groupe «Modes de Transfert - Rayonnement »

Journées Thématiques organisées par l’IUSTI, Marseille

dans le cadre du GDR CNRS ACCORT

Jeudi 24 et vendredi 25 novembre 2016
(accueil le 24 novembre à partir de 9h30)
IUSTI UMR CNRS, Marseille
*********************************************

Télécharger l'annonce et le bulletin d'inscriptionici 

Programme Prévisionnel et accès  : ⇒ ici

10èmes Journées d’Etudes en Rayonnement Thermique
(JERT 2016)

 

Ces journées ont pour but de présenter l’état actuel des recherches sur le thème du rayonnement thermique en particulier dans les milieux semi-transparents, couvrant l’ensemble des domaines d’applications rencontrés actuellement.
Durant ce séminaire, les différents thèmes abordés permettront de dresser un état des lieux des connaissances actuelles mais aussi des verrous scientifiques qu’il reste à lever.
Cette manifestation est organisée par le GDR ACCORT / ACtion COncertée en Rayonnement Thermique.

Programme prévisionnel au dos, à paraître en détail sur le site prochainement

Contact : Jean-Louis CONSALVI –Aix-Marseille Université
                 - IUSTI UMR 7343– 5 rue E. Fermi -
                   13453 Marseille
                   +33(0)4 91 10 68 31 (tel) / jean-louis.consalvi@univ-amu.fr
 


04/11/2016 : Journée SFT, Paris

Vendredi 04 Novembre 2016

 

SOCIETE FRANÇAISE DE THERMIQUE

Groupe "Thermique Appliquée" : Thermique et Agro-Alimentaire / Agro-Ressources

Vendredi 4 Novembre 2016
(Accueil à partir de 9h)
à
Espace Hamelin, 17 rue Hamelin, Paris 16 (métro Boissière ou Ièna)

*********************************************

Télécharger l'annonce et le bulletin d'inscription/programme ⇒ ici 

 

L’évolution des modes de consommation, la valorisation croissante des agro-ressources et une recherche de minimisation des coûts de production nécessite le développement d’unités de transformation de produits qui doivent être performantes en terme de temps de traitement, de qualité et d’efficacité énergétique. En effet, les procédés agroalimentaires sont souvent très énergivores avec des besoins en chaleurs et/ou en froid pour des traitements thermiques.
L’objectif de cette journée est de permettre des échanges autour des problématiques scientifiques liées à la caractérisation et la modélisation des phénomènes de transferts à l’échelle des produits lors de leur transformation mais aussi à l’échelle des procédés ou des systèmes. Ainsi les présentations concernent :
- La caractérisation et la modélisation de propriétés thermo-physiques, hydriques,
- La caractérisation de cinétiques réactionnelles,
- La modélisation multi-physiques et multi-échelles des transferts de chaleur et de masse couplés…
- …

Le programme de la journée n’est pas finalisé, si vous souhaitez proposer une présentation nous contacter

Contacts :
Patrick Glouannec, IRDL, Université de Bretagne Sud, Lorient, 0297874511, patrick.glouannec@univ-ubs.fr
Michel Havet, GEPEA, Oniris, Nantes, 0251785427, michel.havet@oniris-nantes.fr
 

02-04/11/16 : IFHT 2016, Sendai (Japan)

Du Mercredi 02 Novembre 2016 Au Vendredi 04 Novembre 2016

The Fourth International Forum on Heat Transfer

Sendai (Japan)

2 – 4 novembre 2016

http://ifht2016.org/index.html

 

Download announcement ⇒ Here

25-28/10/16 : HMTNS-16, Antibes - Juan les Pins (France)

Du Mardi 25 Octobre 2016 Au Vendredi 28 Octobre 2016

HMTNS-16:

Heat and Mass Transfer in Nuclear Safety Applications:
Severe Accident, Environment Contamination, Waste Storage

in Antibes - Juan les Pins (France)
25-28 octobre 2016


http://www.ichmt.org/site/2/hmtns-16

23-26/10/16 : Bio Tech, Sitges (Spain)

Du Dimanche 23 Octobre 2016 Au Mercredi 26 Octobre 2016

Bioresource Technology for Bioenergy,
Bioproducts & Environmental Sustainability


Sitges (Spain)

23 – 26 octobre 2016


http://www.biorestec.com/

or

download announcement ⇒ here

20/10/2016 : Les mousses solides à cellules ouvertes (France)

Du Jeudi 20 Octobre 2016 Au Vendredi 21 Octobre 2016

1° journée thématique:

Les mousses solides à cellules ouvertes
CPE Lyon - Campus Lyon Tech la Doua - Villeurbanne

20 Octobre 2016

Télécharger l'annonce ⇒⇒ ici

Les mousses solides à porosité ouverte représentent une alternative innovante aux garnissages classiques en génie chimique (réaction, séparation, échange thermique). Malgré des propriétés spécifiques remarquables, la mise en oeuvre industrielle de ces objets structurés reste marginale. Les verrous se situent principalement dans la fabrication des mousses, le changement d’échelle, la fonctionnalisation de surface, l’ interaction entre catalyseur et support, la prédiction des propriétés de transport, le « design » des procédés, etc. Dans ce contexte, nous proposons une journée thématique interdisciplinaire ayant pour ambition de réunir les différents acteurs académiques et industriels afin d’échanger sur les dernières avancées scientifiques, techniques et applicatives autour des mousses à porosité ouverte. Au cours de cette première journée, 3 thèmes principaux seront abordés:

  • Fabrication, fonctionnalisation et caractérisation des mousses
  • Propriétés de transport (hydrodynamique, transfert matière/chaleur, mélange …)
  • Applications (réaction, catalyse, séparations, mélange) Open

Merci d’envoyer un résumé (1 page maximum) de votre contribution à cette journée.

Contacts :
David Edouard: david.edouard@univ-lyon1.fr
Pascal Fongarland : pascal.fongarland@lgpc.cpe.fr
Régis Philippe : regis.philippe@lgpc.cpe.fr

14/10/2016 : Journée SFT, Paris

Du Vendredi 14 Octobre 2016 Au Samedi 15 Octobre 2016

 

SOCIETE FRANÇAISE DE THERMIQUE

Groupe "Génie Climatique - Thermique de l'habitat" : Propriétés thermohydriques des matériaux biosourcés pour l'habitat

Jeudi 14 Octobre 2016
(Accueil à partir de 9h30)
à
Espace Hamelin, 17 rue Hamelin, Paris 16 (métro Boissière ou Ièna)

*********************************************

Télécharger l'annonce et le bulletin d'inscription/programme ⇒ ici 

 "PROPRIETES THERMOHYDRIQUES DES MATERIAUX
BIOSOURCES POUR L’HABITAT"


Cette journée s’inscrit dans le cadre des politiques actuelles de développement durable, et notamment de la problématique d’efficacité énergétique de l’habitat. Il associe l’innovation dans le domaine des matériaux biosourcés et la recherche d’une meilleure efficacité énergétique pour la conception des bâtiments avec l’objectif BePOS (Bâtiment à Energie POSitive) pour le neuf et la rénovation. De ce fait, on trouve un intérêt dans l’utilisation de matériaux d’origine naturelle végétale, animale ou encore d’autres nouvelles solutions alternatives (agro-matériaux) avec des performances techniques élevées (isolation thermique, comportement thermohydrique, mécanique, tenue au feu, aptitude au recyclage et impact minimum en fin de vie) dans le bâtiment.
Lors de cette journée, on abordera les aspects conception, caractérisation, modélisation des matériaux biosourcés ou à efficacité énergétique pour l’habitat en prenant en compte le caractère multi échelle du matériau, du système ou composant ainsi que du bâtiment. L’objet de cette journée est également de faire un état des lieux des connaissances actuelles mais aussi sur les progrès marquants ainsi que les verrous à lever qui permettront à ces matériaux de relever le défi qui s'impose à la société d'aujourd'hui tout en demeurant respectueux de l'environnement.
 

Contacts :
Abdel BOUDENNE / CERTES, Université Paris-Est Créteil Val de Marne, Créteil, boudenne@u-pec.fr

Bertrand GARNIER / LTN UMR 6607, Polytech’ Nantes, 02 40 41 31 14, bertrand.garnier@univ-nantes.fr

13/10/2016 : Journée SFT, Paris

Du Jeudi 13 Octobre 2016 Au Vendredi 14 Octobre 2016

 

SOCIETE FRANÇAISE DE THERMIQUE

Groupe «Transferts en milieux hétérogènes»
Journée Thématique organisée par : V. Ayel et A. Benselama


Jeudi 13 Octobre 2016
(Accueil à partir de 9h)
à
Espace Hamelin, 17 rue Hamelin, Paris 16 (métro Boissière ou Ièna)

*********************************************

Télécharger l'annonce et le bulletin d'inscription/programme ⇒ ici 

 

"Effets de la mouillabilité sur les transferts avec changement de phase liquide/vapeur"

Le but de cette journée thématique est d’échanger autour des phénomènes de mouillabilité, de l’échelle microscopique (interactions liquide/solide) à leur influence au niveau des transferts avec changement de phase liquide/vapeur.
Dans les transferts de chaleur par changement de phase, une partie des phénomènes se trouvent concentrés au niveau de la ligne de contact entre le liquide et le solide. Aussi le traitement physique ou chimique des surfaces, modifiant le mouillage du liquide sur le solide à l’échelle microscopique, influe fortement sur les transferts à l’échelle macroscopique. C’est par exemple le cas pour les échangeurs à condensation dont on essaie de fractionner le film en gouttelettes pour libérer de la surface d’échange, ou pour les phénomènes d’ébullition (nucléation, détachement des bulles) pour améliorer les transferts.
Cette journée est destinée à échanger autour des phénomènes de mouillabilité, partant des connaissances physiques et chimiques aux petites échelles, pour aider à la compréhension et à la maîtrise des transferts qui sont effectifs dans de nombreuses applications.


Contacts:

Vincent Ayel (Institut P’, Chasseneuil), 05 49 49 81 12, vincent.ayel@ensma.fr
Adel Benselama (Institut P’, Chasseneuil), 05 49 49 81 15, adel.benselama@ensma.fr



:::::::::::::: Contacts :::::::::::::: Infos légales ::::::::::::::